info@siracusainstitute.org +39 0931 414515
ijzu2f - ryssps - 2s7n0c - fhgh9g - v5uoh6 - apgl4n - 8vaej8 - 9nnii1

ARYM, 2002- 2009

octobre 23, 2018

Le Siracusa Institute a soutenu la et la lutte contre le crime organisé et la corruption dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM) par le biais de trois programmes d’assistance technique auxquels ont participé 175 experts italiens et internationaux, et 725 macédoniens – principalement des représentants du parquet, de la magistrature, de la police et d’autres organismes macédoniens chargés de faire respecter la loi. De plus, ces programmes ont débouché sur deux publications.

Ces programmes d’assistance technique ont été menés en collaboration et avec le soutien financier de plusieurs organismes, à savoir : le Polizei Fortbildungsinstitut, Neuss, Allemagne ; l’université St. Kiril I Metodu, Centre d’éducation du personnel dans le domaine de la sécurité, « School of Security »  (faculté de sécurité), Skopje, ARYM ; la Commission européenne, direction générale pour l’éducation et la culture ; le Centre de surveillance du crime organisé (OPCO) ; l’ambassade italienne de l’ARYM ; le Ministère italien de la Justice ; le bureau du procureur de la République de l’ARYM ; l’Agence européenne pour la reconstruction (EAR) à Skopje.

L’Institut a rejoint la lutte contre le crime organisé dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine en 2002. En tant que membre d’un consortium chargé de la mise en œuvre du projet Tempus, financé par la Commission européenne, l’Institut a participé à l’organisation d’un programme de formation de pointe afin de soutenir les activités des différents acteurs juridiques macédoniens dans la lutte contre le crime organisé. L’Institut a facilité la mise en place de cinq ateliers et séminaires entre 2002 et 2003 à Syracuse et à Skopje en collaboration avec le Polizei Fortbildungsinstitut, Neuss (Allemagne) et le Centre d’éducation du personnel dans le domaine de la sécurité de l’université St. Kiril I Metodu, « School of Security », Skopje (ARYM). Ces séminaires ont permis de former en tout près de 200 agents.

En 2004 et 2005, l’Institut a mené un programme d’assistance technique pour promouvoir la ratification et la mise en œuvre de la Convention de Palerme, sponsorisé par le Ministère italien de la Justice et en collaboration avec le Centre de surveillance du crime organisé (OPCO). En novembre 2005, l’Institut de Syracuse a organisé un séminaire à Skopje intitulé « Coopération internationale judiciaire et policière dans la Convention des Nations unies de lutte contre le crime organisé transnational et ses protocoles ». Ce séminaire, auquel ont participé 72 personnes et 10 conférenciers, a débuté par un discours de bienvenue prononcé par le Ministre de la Justice de l’ARYM, Meri Madlenovska-Gjorgjievska, et le président Giuseppe di Gennaro, ancien président de la IVe chambre, Cour de cassation et ex-président de l’UNFDAC, pour le compte du Ministère italien de la Justice.

Ces dernières années, l’ARYM s’est efforcée d’améliorer l’efficacité de sa lutte contre le crime organisé et la corruption. Le gouvernement macédonien a renforcé la position du procureur de la République pour essayer de limiter l’expansion de plusieurs formes de crime organisé. L’une des étapes les plus importantes lancées par la récente réorganisation du bureau du procureur de la République a été la création d’une unité spéciale pour la lutte contre le crime organisé et la corruption. L’unité est appelée à poursuivre les crimes ex officio commis par les groupes criminels organisés. Le projet de jumelage entre l’Italie et l’ARYM visait à soutenir l’unité spéciale susmentionnée.