ijzu2f - ryssps - 2s7n0c - fhgh9g - v5uoh6 - apgl4n - 8vaej8 - 9nnii1

Personnel

octobre 22, 2018

Filippo Musca a rejoint le Siracusa Institute en 2008 en tant que coordinateur du programme Afghanistan et est directeur général adjoint de l’Institut depuis février 2014. Il est responsable du développement et de la mise en place effective des stratégies, des plans et des priorités de l’Institut, en ce sens qu’il dirige l’assistance technique, les projets d’éducation et de recherche tout en gérant et en supervisant les travaux de 10 membres du personnel de l’Institut.

Il assiste le président et le conseil d’administration de l’Institut de Syracuse dans le domaine administratif et financier en ce qui concerne le budget global de l’Institut et la coordination du développement et de la mise en place des stratégies convenues de collecte de fonds auprès des donateurs publics et privés. Il a obtenu une licence en Relations internationales et un master en Études stratégique internationale.

Assia Buonocore est le chef de bureau du Siracusa International Institute. Elle joue un rôle central dans le bureau, en ce sens qu’elle est chargée de tous les aspects logistiques dans le cadre de l’organisation d’ateliers et de conférences auprès de l’Institut. Elle suit et met à jour l’agenda du président et du directeur général. Elle veille à ce que le bureau reste organisé, vérifie que les différents rendez-vous et réunions sur le calendrier sont respectés et gère le flux de visiteurs ou d’employés qui ont besoin de rencontrer le personnel de direction.

Elle négocie avec les fournisseurs et est chargée de fonctions exécutives plus pointues. Occasionnellement, elle accompagne en Italie et à l’étranger les délégations étrangères dans le cadre de visites d’études d’institutions étrangères.

Stefania Lentinello travaille à l’Institut en tant qu’agent de programme depuis 2006. Elle dispose d’une longue expérience dans l’organisation et la coordination de projets d’assistance technique, de cours de spécialisation, de réunions d’experts et de conférences de haut niveau. Ses responsabilités portent sur l’assistance administrative nécessaire dans le cadre de l’élaboration de propositions de projets et la mise en place de programmes d’assistance technique en collaboration avec la Commission européenne et/ou d’autres bailleurs de fonds internationaux, y compris la mobilisation d’experts et la préparation des budgets et des rapports financiers définitifs.

Diplômée en langues étrangères et en littérature, avec une spécialisation ultérieure dans le domaine de la communication de masse et l’importance des relations publiques dans le secteur des affaires, elle est également responsable des rapports scientifiques de l’Institut, des publications et de la bibliothèque.

Gabriele PULVIRENTI a rejoint le Siracusa International Institute  en décembre 2016 en tant que chargé de communication. Il est responsable de la stratégie de communication de l’Institut en ce sens qu’il diffuse les connaissances et les informations sur les programmes, les événements et les domaines d’activité de l’Institut. Il gère le contenu du site Internet et les campagnes média de l’Institut. Après avoir obtenu un diplôme en sciences politiques, avec une spécialisation dans le domaine des pays méditerranéens, il a obtenu un master de troisième cycle en « relations institutionnelles, lobby et communication d’entreprise » à l’université LUISS Guido Carli. Il dispose d’une longue expérience en matière de relations avec les institutions et les entreprises, stratégies de communication et gestion Internet. Depuis juin 2019 il est chef de la communication.

Tobias FREEMAN est un avocat australien qui dispose de compétences dans le domaine de la justice pénale et des droits de l’homme. Il est spécialisé dans le commerce illicite, la réforme de la justice pénale ainsi que les crimes et responsabilités à l’échelle internationale. Il a dirigé l’équipe juridique de l’Institut de Syracuse et gère le projet de développement des capacités en matière de renforcement de la lutte contre le commerce illicite en Europe du Sud-Est, notamment. Tobias dispose d’une longue expérience dans le domaine de la planification et la gestion d’investigations complexes, à grande échelle, auprès de la commission des crimes internationaux et des violations du droit international.

Avant de rejoindre l’Institut, il a cofondé le Projet pour les Preuves relatives aux Crimes Internationaux (ICEP), une initiative innovante lancée en 2012 en collaboration avec des experts mondiaux de renom dans le domaine de l’investigation et la poursuite des atrocités commises dans différents pays. Les investigations indépendantes de l’ICEP sur le conflit armé au Sri Lanka a permis de parvenir à un consensus international sur l’exigence de responsabilité et la création de l’Office des NU du haut-commissaire pour les droits de l’homme chargé des investigations globales sur le Sri Lanka en 2014.

Tobias a été admis à la Cour suprême de Nouvelle-Galles du Sud, Australie. Il collabore également en tant qu’expert spécialisé avec la « Justice Rapid Response » basée à Genève, qui gère le déploiement rapide de la justice pénale et les professionnels correspondants pour faire des investigations sur les atrocités.

Stefano BETTI est un expert en droit pénal transnational et en politique pénale transnationale. Il collabore avec plusieurs agences des Nations Unies, y compris le Directoire Exécutif des Nations Unies pour le Contre-terrorisme (UNCTED), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) et l’Institut interrégional de recherche des Nations unies sur la criminalité et la justice (UNICRI). Il est actuellement Vice-Directeur Général de l’Alliance Transnationale contre le Commerce Illicite (TRACIT) et un membre de l’Initiative Globale contre le Crime Organisé Transnational. Il est également Professeur Associé à l’Université de Toulouse I Capitole. De 2013 à 2016, il a dirigé le programme juridique d’INTERPOL contre le commerce illicite. Avant cela, il a occupé plusieurs postes à l’UNICRI et à l’UNODC où il a procuré une considérable assistance juridique et un important renforcement des capacités de plusieurs pays dans la mise en oeuvre de traités sur la justice pénale internationale. Il est titulaire d’un Master en « Etudes européennes: élaboration de politiques européennes » de la London School of Economics, un diplôme honoris causa en Droit Nucléaire International de l’Université de Montpellier (France) et un Diplôme de Droit de l’Université de Milan (Italie). Il parle couramment l’anglais, le français, l’espagnol et l’italien et a contribué à plusieurs articles scientifiques publiés dans des revues internationales.

John M. SELLAR OBE FRGS travaille dans les forces de l’ordre depuis presque quarante ans, d’abord au sein de la police écossaise puis aux Nations Unies. En tant qu’Inspecteur de police, il a enquêté sur des meurtres et autres crimes graves mais a également travaillé sur les violations des Droits de l’Homme au sein de la prison de haute sécurité écossaise. Avant de s’engager aux Nations Unies, il était le responsable d’une zone de police où la sécurité royale et l’anti-terrorisme étaient des enjeux centraux. En 1997, Mr Sellar s’est installé en Suisse où il a travaillé sur la lutte contre la contrebande, la fraude et le crime organisé pour le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) où il est devenu chef du département d’exécution. Durant ses 14 années au Secrétariat de la CITES, il a conduit 234 missions dans 66 pays, évaluant l’application des normes sur le terrain et élaborant des stratégies pour combattre le trafic d’animaux sauvages. Il a été un élément majeur dans l’établissement, en 2010, du Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, un partenariat entre CITES, INTERPOL, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, la Banque Mondiale et l’Organisation Mondiale des Douanes. Il a transmis ses connaissances à travers le monde et son livre, « The UN’s Lone Ranger: Combating International Wildlife Crime », a été publié en Janvier 2014. Il est Conseiller Senior pour l’Initiative Globale contre le Crime Organisé Transnational.

Gary Hill est l’administrateur délégué de CEGA Services, une société ayant son siège à Lincoln (Nebraska, USA), et également président de Contact Center, Inc., un centre international privé de compensation, sans but lucratif, qui opère dans le secteur des services sociaux, de la justice pénale et de l’alphabétisation. Il a longtemps travaillé comme assistant spécial du commissaire associé de l’administration de la sécurité sociale aux Etats Unis. Avant cela, il a été président d’une société de recyclage d’aluminium et de laiton.

Sa biographie complète (en anglais) est disponible au lien suivant:

Flavio BELLIO a rejoint l’Institut en 2018 en tant que membre de l’équipe juridique et politique de l’Institut. Il travaille actuellement sur les projets mondiaux et régionaux de l’Institut visant à renforcer la lutte contre le commerce illicite. Il est diplômé en droit de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique) avec une spécialisation en droit public et international et est titulaire d’un L.L.M. en Droit et Gouvernement de l’Union Européenne de LUISS Guido Carli (Italie). Avant de rejoindre l’Institut, Flavio a été collaborateur de recherche pour le conseiller juridique de la Banque mondiale, Giulio Zanetti, et a également collaboré avec un cabinet d’avocats en Belgique. Il a une expérience significative en matière de recherche en droit international et européen ainsi que sur le crime organisé et le commerce illicite.

Sebastiano FERLA
Consultant en questions du travail

Stefania Mangiafico gère toutes les activités comptables de l’Institut, satisfait aux obligations prévues par la législation financière nationale en vigueur et par le règlement de l’Institut, rédige le budget annuel et le bilan final de l’Institut, collabore, dans le cadre des tâches qui lui incombent, à l’audit interne de la gestion administrative et comptable de l’Institut, s’occupe des paiements en fonction de leurs dates d’échéance, traite avec les banques et offre toute l’assistance spécialisée nécessaire aux autres bureaux en matière comptable et financière.

Après avoir obtenu un diplôme en sciences politiques avec une spécialisation dans le domaine politique et économique à l’université de Catane, Stefania Mangiafico a travaillé comme comptable pendant plusieurs années au sein d’une cabinet d’expertise comptable, ce qui lui a permis d’acquérir une longue expérience dans le secteur de la comptabilité des partenariats, entreprises et coopératives. Elle dispose également d’une longue expérience en conseil fiscal et en contentieux fiscal.