ijzu2f - ryssps - 2s7n0c - fhgh9g - v5uoh6 - apgl4n - 8vaej8 - 9nnii1

L’Institut présente ses dernières recherches dans le domaine de la lutte contre le trafic illicite en Europe du Sud-Est

Le deuxième « Dialogue Stratégique Régional » sur la lutte contre le trafic illicite en Europe du Sud-Est aura lieu ce vendredi 6 novembre 2020. Organisée par l’Institut international de Syracuse pour la justice pénale et les droits de l’homme, cette initiative sera l’occasion de présenter les amples travaux de recherche de l’Institut dans le cadre de son projet « Renforcement de la lutte contre le trafic illicite en Europe du Sud-Est » (ou SEE-IMPACT).

Le rapport, intitulé « Combler le déficit de mise en œuvre : les réponses de la justice pénale au commerce illicite en Europe du Sud-Est et les défis en la matière« , est le résultat d’un vaste travail de recherche, de formation et de consultation auquel ont participé quelque 500 décideurs politiques, représentants institutionnels, fonctionnaires d’organisations internationales et experts en la matière provenant de 12 pays et juridictions différents (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Grèce, Kosovo*, Macédoine du Nord, Monténégro, Roumanie, Serbie, Slovénie et Turquie). Le rapport donne un aperçu des principaux défis auxquels sont confrontés les systèmes de justice pénale et contient de nombreuses recommandations détaillées à l’intention des gouvernements et du secteur privé sur la manière de lutter efficacement contre le trafic illicite et les crimes qui y sont liés.

 

 

En raison de la situation d’urgence sanitaire mondiale actuelle, l’initiative se déroulera entièrement en ligne plutôt qu’au siège de l’Institut. Le procureur général Jean-François Thony, président du Siracusa International Institute, ainsi que Mr Filippo Musca, directeur général f.f., ouvriront les débats. Le procureur national antimafia et antiterrorisme de la République Italienne, Mr Federico Cafiero De Raho, prendra ensuite la parole pour partager les enseignements de l’expérience italienne en matière de lutte contre le crime organisé. Ensuite, Mr Tobias Freeman, coordinateur de l’équipe de recherche de l’Institut, illustrera les principaux points du rapport de recherche. Le professeur Paola Severino, vice-présidente de l’Institut, représentante spéciale de la présidence de l’OSCE en exercice pour la lutte contre la corruption et ancienne ministre de la justice de la République italienne, et l’ambassadeur Uglješa Ugi Zvekic, expert régional pour le projet SEE-IMPACT, apporteront d’autres réflexions et idées. Ces derniers aborderont dans leurs discours respectifs les questions de la corruption et des perspectives régionales à entreprendre dans la lutte contre le trafic illicite.

 

Lancé en 2017, le projet SEE-IMPACT a quatre objectifs principaux :

  • Évaluer en profondeur les défis pratiques et les principaux obstacles dans la lutte contre le trafic illicite, en utilisant une approche intersectorielle et globale ;

 

  • Formuler des recommandations innovantes et intersectorielles pour renforcer l’efficacité des systèmes de justice pénale, notamment par le renforcement de la coopération entre les pays d’Europe du Sud-Est et leurs homologues de l’UE.

 

  • Renforcer davantage la capacité institutionnelle des parties impliquées dans la lutte contre le trafic illicite.

 

  • Consolider les bonnes pratiques qui sont apparues dans la lutte contre les réseaux criminels transnationaux dans la région des Balkans.

Le projet a été soutenu par PMI IMPACT, une initiative mondiale de Philip Morris International visant à soutenir les initiatives consacrées à la lutte contre le trafic illicite et les crimes connexes.

Le rapport (en anglais), ains que le resumé du rapport est disponible ci-dessous en plusieurs langues:

 

 

 

Your Turn To Talk

Leave a reply:

Your email address will not be published.