info@siracusainstitute.org +39 0931 414515
ijzu2f - ryssps - 2s7n0c - fhgh9g - v5uoh6 - apgl4n - 8vaej8 - 9nnii1

Conseil d’administration

octobre 15, 2018

L’instance dirigeante de l’Institut est constituée d’un conseil d’administration indépendant de 21 membres, dont 10 sont élus par le Conseil de direction de l’AIDP qui regroupe des chercheurs et experts de renommée internationale, 4 sont nommés directement par le conseil d’administration et 7 sont des membres ex-officio :

– le maire de la ville de Syracuse ;

– le maire de la ville de Noto ;

– un représentant de la Région Sicile ;

– le Président de la Province de Syracuse ;

– le Président de l’AIDP ;

– le Président de la section italienne de l’AIDP ;

– le recteur de l’université de Catane.

Procureur général, Cour d’appel de Rennes (France) ;
Président de la conférence nationale des procureurs généraux (France) ;
Vice-président exécutif, AIDP

Consul général, Consulat général de Suède en Inde ;

Secrétaire générale adjointe (AIDP)

(AIDP)

Vice-Président, université LUISS « Guido Carli » Rome (Italie) ;

Président, section italienne de l’AIDP

Khaled M. Ahmed est juge près de la Cour d’appel de Tanta (Égypte), détaché en qualité de conseiller juridique et judiciaire principal près du Conseil judiciaire suprême du Bahreïn. Il a obtenu son diplôme en droit à la faculté de droit de l’université Ain Shams, en Égypte, et obtenu un LL.M (équivalent du LLB européen) en droit pénal international et droits de l’homme à la faculté de droit de l’université de Géorgie, aux États-Unis. Le juge Ahmed a travaillé comme procureur général, juge et juriste pendant de nombreuses années. Il dispose d’une vaste expérience en matière de mise en œuvre des programmes de réforme de la justice dans la région arabe, notamment en Égypte, en Irak, en Jordanie, au Maroc, en Syrie et au Yémen. Il a acquis également une longue expérience dans l’examen et l’élaboration de rapports exhaustifs sur les initiatives de réforme de la justice dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, ainsi que dans le domaine des droits de l’homme, de l’indépendance judiciaire, des reformes légales et judiciaires, du droit pénal international, de l’égalité homme femme et de la justice pour les mineurs. Il a acquis une solide expérience en travaillant avec les Nations unies dans des pays arabes : entre 2005 et 2006, il a été conseiller supérieur aux affaires juridiques auprès de la Mission d’assistance des Nations unies pour l’Irak ; entre 2006 et 2009, il a participé au Programme sur la gouvernance dans la région arabe, UNDP-POGAR, en tant qu’expert régional principal. En 2009, il a rejoint la Commission européenne en tant que consultant judiciaire principal et a exercé ses fonctions en Égypte, en Syrie et au Yémen. Le juge Ahmed est l’auteur et le coauteur de plusieurs ouvrages et recueils juridiques primés en arabe dans le domaine de la justice pénale internationale et des droits de l’homme

Président, Consortium municipal libre de Siracusa
(ex-Province régionale de Siracusa),
Siracusa (Italie)

Recteur, Université de Catane,

Chef d’Unité, Droit Pénal Général, Direction Générale Justice et Consommateurs, Commission Européenne

Avocat ; Maire de Noto,
Ville de Noto,
Siracusa (Italie)

José Luis de la Cuesta est né en 1955 à San Sebastian (au Pays basque, Espagne). Après l’obtention d’un diplôme supérieur en criminologie (université Complutense de Madrid, 1979) et un doctorat en droit (université du Pays basque, 1981), il a mené des recherches doctorales et postdoctorales auprès des universités de Pau (France), d’Édimbourg (Écosse, Royaume-Uni), de Louvain (UCL, Belgique) et de l’Institut de droit pénal étranger et international et de criminologie Max Planck (Fribourg, Allemagne).
Il est professeur de droit pénal à la faculté de droit de l’université du Pays basque (UPV/EHU), où il a été élu directeur de l’Institut basque de criminologie en 2000, lorsque son fondateur, le prof. Dr honoris causa Antonio Beristain est parti en retraite.
Il a reçu notamment le prix Euskadi de Recherche en sciences sociales et humanités (2009) puis, en 2011, un doctorat honoris causa de l’université Alexandru Ioan Cuza (Iasi, Roumanie).
Sa contribution à l’Association internationale de droit pénal a été très active et a débouché sur des résultats particulièrement importants. Il a été désigné éditeur associé de la Revue en 1987 et rédacteur en chef du Congrès de Vienne en 1989, où il a été intégré au Comité exécutif en tant que secrétaire général adjoint. Il a été élu président du Congrès international de Pékin (2004) et réélu en 2009 à Istanbul. Parallèlement, le président José Luis de la Cuesta s’est employé énergiquement non seulement à améliorer l’image et la présence de l’Association à l’échelle internationale et régionale, mais aussi à optimiser l’efficacité de l’organisation. Au bout des deux mandats traditionnels, il a été désigné président honoraire au Congrès de Rio de Janeiro en septembre 2014.
José Luis de la Cuesta est un promoteur infatigable de l’humanisation du système de justice pénale dans un monde globalisé. Sa production scientifique se rapporte principalement à la condamnation de la torture, de la peine de mort, des punitions et de la victimologie et, en général, au principe selon lequel l’humanité constitue un plaidoyer fondamental en faveur du respect de la dignité humaine. Elle vise également à assurer les garanties de la défense des droits dans des procédures criminelles aux différents niveaux du système pénal national et international

Vice-Secrétaire Général, AIDP

Chef du Department de droit pénal procédural, Université de Zagreb; Président de l’Association Croate de Sciénces Criminelles

Head of department…

Maire de Siracusa,

Ville de Siracusa, (Italie)

Carlos Japiassú est actuellement professeur associé auprès de l’université de Rio de Janeiro, professeur associé auprès de l’université d’État de Rio de Janeiro et professeur du programme LLM de la faculté de droit de Campos. Il est professeur invité à l’université Loyola de la Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.
Titulaire d’une maîtrise ès droit de l’université de Rio de Janeiro (1992), d’un master en droit de l’université de Rio de Janeiro (1997), et d’un doctorat en droit de l’université de Rio de Janeiro (2002), le professeur Japiassú est secrétaire général de l’Association internationale de droit pénal (AIDP) et conseiller auprès du Conseil national de politique criminelle et pénitentiaire au Brésil (Conselho Nacional de Política Criminal e Penetenciária – NSCLC). Il a été consultant pour le Fonds monétaire international (FMI) en matière de financement du terrorisme et de blanchiment d’argent. Ses activités sont centrées principalement sur les domaines suivants : droit pénal international, poursuites pénales et droit pénal économique

Conseiller régional à l’éducation et à la formation,
Région Sicile,
Palerme (Italie)

Katalin Ligeti est professeur de droit pénal européen et international à la faculté de droit, d’économie et des finances de l’université du Luxembourg. Elle était auparavant lectrice à la faculté de droit de l’université Eötvös Loránd (Budapest) et chercheuse principale à l’Institut d’études juridiques de l’Académie des sciences hongroise. Elle a un master en études juridiques de l’université Eötvös Loránd (Hongrie), un LLM de l’université de Bristol (Royaume-Uni) et un doctorat en droit pénal de l’université de Hambourg (Allemagne).
Elle est coordinatrice scientifique vice-présidente de l’Association internationale de droit pénal (AIDP), membre du Comité de gestion du réseau universitaire européen de droit pénal et membre du Conseil éditorial de l’Eucrim et du NJECL.
Le prof. Ligeti a mené plusieurs projets de recherche fondés par la Commission européenne et a participé en tant qu’expert à plusieurs études d’évaluation d’impact de la Commission. Elle était membre du Forum européen sur la justice et a participé en tant qu’expert à plusieurs comités du Parlement européen (LIBE, CRIM) de l’OCDE et du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.

William A. Schabas est professeur de droit international à l’université du Middlesex, Londres. Il est également professeur de droit international humanitaire et des droits de l’homme à l’université de Leyde, professeur émérite de droit humanitaire à l’université nationale d’Irlande, Galway, et président d’honneur du Centre irlandais pour les droits de l’homme, chercheur invité à l’École de sciences politiques de Paris, professeur honoraire à l’Académie chinoise de sciences sociales de Pékin, collaborateur émérite du Kellogg College de l’université d’Oxford et professeur associé auprès de l’université du Québec à Montréal. Le prof. Schabas dispose de la compétence d’avocat autorisé à rejoindre les chambres situées au n° 9 Bedford Row, Londres.
Le professeur Schabas est rédacteur en chef du « Forum de droit pénal », la revue trimestrielle de la société internationale de réforme du droit pénal. Il est président de la branche irlandaise de l’Association pénale internationale et président de l’Institut international d’enquête criminelle. De 2002 à 2004, il a été l’un des trois membres internationaux de la Commission vérité et réconciliation de la Sierra Léone. Le professeur Schabas a travaillé comme consultant sur la peine capitale pour l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime et a participé à l’ébauche du rapport 2010 du secrétaire général sur le statut de la peine de mort (doc. NU E/2010/10).
Le professeur Schabas a été nommé Officier de l’ordre du Canada en 2006. Il a été élu membre de l’Académie royale irlandaise en 2007. Il a reçu la médaille Vespasian V. Pella pour la justice pénale internationale de l’Association internationale de droit pénal et la médaille d’or en sciences sociales de l’Académie royale irlandaise.

Directeur du Départment des Ressources Humaines et de l’Administration, ex-Secrétaire du Comité de Direction, EUROPOL

Gert Vermeulen est professeur de droit pénal et responsable du Département de criminologie, de droit pénal et social à l’université de Gand. Il est également directeur de l’Institut de recherche internationale sur la politique pénale (IRCP). Son enseignement à l’université de Gand porte sur le droit pénal international, les institutions européennes de politique pénale, la justice européenne et les affaires internes, la justice européenne et internationale, les affaires internes et la sécurité, les infractions sexuelles, la prostitution et la traite d’êtres humains. Il est titulaire d’un doctorat en droit sur l’assistance mutuelle en matière criminelle dans l’UE. Il est également professeur extraordinaire à l’université de Maastricht où il enseigne le droit de la preuve européen. Le professeur Vermeulen est directeur général des publications de l’Association internationale de droit pénal (AIDP).
Il a participé à des dizaines de projets et publié plus de 700 ouvrages, notamment dans le domaine du droit pénal et de la politique à l’échelle internationale et européenne, en particulier pour la coopération policière et judiciaire en matière pénale, de crime organisé, de terrorisme, de politique antidrogue, de traite des êtres humains, d’exploitation sexuelle des enfants, de prostitution, de protection des témoins, des droits de l’homme, des droits de l’enfant et de protection des données. Il a été chercheur, consultant et/ou expert de courte durée pour le Conseil de l’Europe, la Commission européenne, la présidence belge, hollandaise, autrichienne, slovène, polonaise et lituanienne de l’UE, pour l’OCDE et les NU (groupe d’experts sur la traite des êtres humains, rapport global sur le crime organisé et le trafic illicite de personnes). Il est commissaire à la protection de la vie privée pour l’Autorité belge de protection des données.

John Vervaele a obtenu un master en droit (J.D./LL.M) et un master en criminologie (MA) à l’université de Gand (Belgique). Entre 1980 et 1985, il a été assistant de recherche en droit pénal et en droit procédural pénal à l’université d’Anvers (Belgique). De 1985 à 1987, il a été chercheur principal auprès du Ministère de la Justice belge. En 1987, il a quitté cette fonction pour rejoindre l’Institut hollandais de recherche en droit social et économique (NISER) à l’université d’Utrecht. Après avoir défendu avec succès sa thèse de doctorat en 1988, il a été nommé en 1990 professeur assistant en droit pénal et en procédure pénale et a obtenu la prestigieuse subvention PIONIER du Conseil hollandais de recherche scientifique pour le projet « Application du droit européen » (1991 1997). Il a créé en 1991 le Centre d’application du droit européen à l’université d’Utrecht et a été nommé ensuite professeur/directeur d’application et d’intégration du droit européen en 1992. Depuis 1996, il est également professeur en droit pénal économique, financier et européen à l’université d’Utrecht. Depuis 1996, il est professeur de droit pénal européen au Collège de l’Europe, à Bruges. Entre 2004 et 2007, il a été vice-doyen de l’École de droit d’Utrecht. Entre 2007 et 2010, il a été vice-président de l’université d’Utrecht pour l’Amérique latine. En 2014, il a été élu président de l’Association internationale de droit pénal (AIDP).
Il enseigne actuellement les procédures pénales et les droits de l’homme, le droit pénal européen, le droit pénal comparé, le droit pénal économique et financier et l’intégration européenne. Les principaux thèmes de ses recherches portent sur : l’application du droit de l’Union européenne ; les normes de procédures régulières, les garanties procédurales et les droits de l’homme ; le droit pénal, les procédures pénales et l’intégration régionale ; le droit pénal économique et financier comparé ; le terrorisme et les procédures pénales. Il a effectué de nombreuses recherches dans ces domaines, tant auprès des départements hollandais que des institutions européennes et a également travaillé en tant que consultant auprès de ceux-ci.
Il enseigne régulièrement en tant que professeur invité dans des universités étrangères, en Europe et à l’échelle mondiale, des matières portant principalement sur le droit pénal économique et financier et le droit pénal européen. Il a enseigné en tant que professeur invité dans plusieurs universités situées en Italie (Rome, Parme, Trente), en Espagne (San Sebastian, Salamanque), en Suisse (Fribourg), en Belgique (Liège), en Colombie (Bogotà, Ibague), au Mexique (D.F) et aux États-Unis (École de droit de Columbia à New York et université américaine de Washington DC).

Vice-Secrétaire Général, AIDP, Professeur de Droit, Université de Pékin

Président honoraire, Cour suprême de cassation,
Rome (Italie)

Ancien avocat général, Cour suprême de cassation,
Rome (Italie)

Président émérite,
Cour constitutionnelle,
Rome (Italie)

Vice-président honoraire, AIDP ;
directeur, Revue internationale de droit pénal ;
professeur émérite de droit,
université de Nantes
Nantes (France)

Ancien professeur de droit pénal,
ex-directeur du département de droit pénal,
université de Palerme
Palerme (Italie)

Vice-président honoraire, AIDP ;
premier président honoraire, Cour de cassation ;
ex-président, Société internationale de défense sociale, SIDS ;
ancien avocat général, Cour des communautés européennes
Paris (France)

Vice-président honoraire, AIDP ;
ex-président du Parlement égyptien ;
ex-président de l’Union internationale des parlementaires ;
ex-ministre de l’Éducation ;
professeur de droit pénal, faculté de droit, université du Caire ;
ex-vice-chancelier et doyen, faculté de droit, université du Caire
Le Caire (Égypte)

Vice-président, AIDP ;
professeur émérite de droit pénal,
faculté de droit, université « La Sapienza », Rome (Italie)

Vice-présidente, AIDP ;
juge, Cour pénale internationale,
La Haye (Pays-Bas)

Nouveaux membres honoraires:

Helmut EPP – Vice-Prèsident, Vice-président en charge des relations extérieures, AIDP ;Juge en retraite, Vienne (Autriche)

Francesco VIGANÒ – Juge près de la Cour Constitutionelle – Professeur  de Droit Pènal (Italie)